La survivante de l’holocauste et militante pour la justice, Hedy Epstein meurt à 91 ans

La notice nécrologique qui suit nous a été envoyée par Dianne Lee, une amie et

une conseillère pour nous, à Mondoweiss, et elle nous manquera dans la tristesse.

La survivante de l’holocauste, Hedy Epstein 91 ans, est décédée chez elle à St Louis, Missouri, USA, le 26 mai 2016. Une défenseure des droits humains et civils, internationalement connue, respectée et admirée, Hedy était encerclée d’amis qui l’aimaient et prenaient soin d’elle à la maison.
Née le 15 août 1924 dans la région allemande de Baden-Württemberg, son engagement tout au long de sa vie pour les droits humains a été formé par les expériences horribles qu’elle et sa famille ont endurées sous le régime nazi répressif. Incapables de s’assurer des documents de voyage pour eux-mêmes, les parents d’Hedy, Hugo et Ella (Eichel) Wachenheimer, ont arrangé pour leur fille Hedy, âgée de 14 ans, son départ d’Allemagne sur un Transport d’enfants. Hedy créditait ses parents de lui avoir donné la vie une seconde fois quand ils l’ont envoyée en Angleterre pour vivre avec des étrangers aimables. Les parents, les grands-parents et la plupart de ses tantes, oncles et cousins d’Hedy n’ont pas survécu à l’holocauste. Hedy est restée en Angleterre jusqu’à 1945 quand elle est retournée en Allemagne pour travailler pour le Service civil des Etats-Unis. Elle s’est jointe à l’accusation du procès des docteurs à Nuremberg  en 1946 comme une analyste de recherche.
Hedy a immigré aux Etats-Unis en 1948. Elle et son mari ont déménagé à St Louis au début des années 1960, et peu après Hedy a commencé à travailler comme volontaire avec la Liberté de résidence, le plus grand comité de St Louis, une asbl qui se consacrait à l’intégration de logement et plaidait pour de bonnes  lois  pour le logement. Hedy a travaillé pendant de nombreuses années comme une volontaire et une membre du conseil d’administration et finalement a servi l’organisation comme directrice exécutive pendant la mi-1970.
Pendant les années de 1980, a travaillé comme assistante pour Chackes et Hoare, une firme juridique qui représentait des personnes dans des cas de discrimination dans l’emploi. Comme défenseure pour l’égalité et les droits humains, Hedy s’est exprimée contre la guerre du Vietnam, le bombardement du Cambodge et la politique US d’immigration trop restrictive. Elle a parlé et agi pour soutenir les réfugiés de la mer haïtiens et les droits reproductifs des femmes et, suite au massacre à Sabra et Chatilla en 1982, Hedy commença son travail courageux et visionnaire pour la paix et la justice en Israël et en Palestine.
Pendant ses dernières années, Hedy a continué à plaider pour un monde plus pacifique, et en 2002 elle a été une membre fondatrice à St Louis de « Au lieu d’une Coalition de guerre ». Beaucoup de sa militance plus tard dans sa vie s’est centrée sur des efforts pour mettre fin à l’occupation israélienne de la Palestine. Elle a fondé la section des Femmes en Noir de St Louis et a cofondé le Comité de solidarité Palestine de St Louis et la section de St Louis de la Voix juive pour la paix. Elle a voyagé plusieurs fois en Cisjordanie, d’abord comme volontaire du Mouvement de solidarité international, non violent et s’est exprimée à maintes reprises, comme témoin, pour défendre les droits humains palestiniens. Elle a tenté à plusieurs reprises d’aller à Gaza comme passagère dans la Flottille pour la liberté, y compris comme une passagère de l’Audace de l’espoir, et une fois avec la Marche pour la liberté de Gaza. Hedy s’est adressée à de nombreux groupes et organisations dans toute l’Europe et est retournée en Allemagne dans son village natal de Kippenheim de nombreuses fois.

BvWocP6IAAEVd5Y.jpg-large-e1408615966759
Trois jours après son 90e anniversaire, Hedy a été arrêtée pour « refus de se disperser ». Elle essayait  d’entrer dans le bureau de St Louis du gouverneur du Missouri Jay Nixon pour demander une désescalade des tactiques de la police et de la Garde nationale qui étaient devenues violentes en réponse à des manifestations qui ont suivi l’assassinat de l’adolescent non armé Michael Brown in Ferguson, Missouri.
Hedy était membre du Musée de l’holocauste de St Louis et du bureau du centre d’enseignement des orateurs et prononcé d’innombrables causeries dans des écoles et des événements communautaires. Elle a partagé ses expériences de l’holocauste avec des milliers de jeunes du Missouri comme oratrice à l’Académie des intellectuels du Missouri pendant plus de 20 ans. Elle terminait chaque causerie avec trois requêtes : souvenez-vous du passé,  ne haïssez pas, et ne soyez pas un spectateur. Au cours des années, Hedy a reçu de nombreuses prix et les honneurs pour son service compatissant et sa poursuite sans fin de la justice.
Son fils Howard (Terry) Epstein, et ses petites-filles Courtney et Kelly lui survivent. Elle était aimée et elle manquera vraiment à ses innombrables amis à St Louis et dans le monde.
Hedy a souvent partagé sa philosophie de servir avec ces mots : « Si on n’essaie pas de faire la différence, si on ne dénonce pas, si on n’essaie redresser le mal qu’on perçoit, on devient complice. Je ne veux pas être coupable de ne pas essayer de mon mieux pour faire la différence. »
Hedy a toujours fait de son mieux et la différence qu’elle a produit est évidente dans l’engagement et la passion  de ceux qui sont appelés à continuer son travail. Ses amis et ses admirateurs honorent et saluent sa profonde consécration, sa vie durant, à tikkun olam, au réaménagement juste du monde et à la promesse de se souvenir de rester humain, et ne jamais être spectateur.
Un service de commémoration aura lieu à Forest Park à une date à déterminer. Des dons au nom de Hedy peuvent être faits à Forest Park Forever pour établir un hommage permanent, 5595 Grand Drive in Forest Park, St. Louis, MO 63112; American Friends Service Committee, 1501 Cherry St., Philadelphia, PA 19102; American Civil Liberties Union, 125 Broad St. 18th Floor, New York, NY 10004; and/or American Civil Liberties Union of Missouri Foundation, 454 Whittier St., St. Louis, MO 63108.